UNION AFRICAINE: Grand bond vers une Intégration politique

Posted in africa, economic policy, french post, politics on Juli 6th, 2009 by valerie

Politique étrangère et Défense Commune!

Vue les différents conflits et crises qui minent certains pays du continent africain depuis leurs indépendances, il est sans doute vital d’oeuvrer pour une intégration politique avec départ une politique étrangère et de défense commune tel que l’a conclut l’UNION AFRICAINE  au cours de sa 13e Conférence allant du 24 juin au 3 juillet à Sirte (Libye).

Néanmoins l’origine de ces conflits multiples ne devrait pour autant pas être négligé. Raison pour laquelle il serait autant nécessaire que primordial pour la promotion de la paix en Afrique, de trouver ensembles des moyens efficaces pour faire sortir le continent de l’immense pauvreté  dont ses populations souffrent et offrir aux africains des moyens leur permettant d’accéder au bien-être matériel et intellectuel, expression de la dignité humaine à laquelle chaque Homme aspire et qui fait partie intégrante des droit fondamentaux.

Quel solution pour le bien-être des populations africaines?

Les raisons pour lesquelles les états Africains riches ou pauvres de nature, n’ont pas pu offrir le bien-être économique et matériel à leurs populations malgré d’énormes potentiels (richesses naturelles et humaines) dont le continent africain dispose, malgré l’aide au developpement, malgré de nombreuses crédits Bi- et multilatéraux et malgré de nombreux alègements de leurs dettes extérieures sont multiples.

La plus éminente actuellement cependant repose sur la marginalisation dont ils seraient victimes sur le marché mondial. Soit!

Mais l’Afrique elle même représente déjà un grand marché qui ne demande pas seulement à être conquit par les pays de l’ouest et par la Chine. Les pays africains devraient prendre conscience du grand marché dont il dispose eux même avec plus de 900 Millions d’habitants et du pouvoir qu’ils disposent grâce à leurs ressources naturelles.

Une politique d’économie commune axée d’abord sur la liberté et la facilité d’échange et des rapports commerciaux interafricains s’orientant dans un premier temps au besoins africains, pourrait être un départ prometteur pour une prospérité économique du continent et pourra ainsi contribuer à la reduction des conflits, à la sécurité et à la stabilité du continent qui à son tour pourrait favoriser les investissements étrangers auxquels les pays africains aspirent tant et qui représentent en partie la clé de la prospérité économique.

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Afrique :Corruption et biens mal acquis

Posted in africa, french post, politics on Juni 25th, 2009 by valerie

Qui tue par l’épée, périra par l’épée

Pour fermer les yeux à leurs citoyens, la plupart des dirigeants africains s’attardent généralement sur les séquelles de la colonisation et sur la marginalisation qu’ils subissent sur le plan international. Accusant ces dernières d’être à l’origine des différents maux (famine, pauvreté, instabilité etc…)  dont le continent africain et ses populations souffrent , raison pour laquelle la majeur partie de leurs populations vit en dessous du seuil de la pauvreté. Raison pour laquelle le SIDA a pu se propager au point de décemer de grandes parties de la population, raison pour laquelle le médicament contre le paludisme n’a pas encore été découvert, raison pour laquelle il manque d’infrastructures, raison pour laquelle le taux de chômage est élevé etc… Jean Paul Sartre n’avait-il pas dit que l’enfer c’était les autres?

Vue de prêt on se rend compte que le principal ennémi contre le développement de l‘ Afrique n’est autre que l’africain lui même.

Ses maux ont commencé le jour où contre quelques morceaux de tissu, der fer, quelques litre d’alcool et quelques grains de sel il accepta de livrer  son propre frère, voire même son propre fils à l’esclavage.

Nos chefs d’états comme par le passé nos chefs traditionnels qui donnèrent feu vert à l’esclavage,  sont les principaux auteurs des différents maux qui minent l’Afrique aujourd’hui.

Pendant que Bill Gates investi dans la lutte contre le paludisme, certains de nos chefs ‚ états investissent dans la Campagne électorale de leur Homologues francais. Tel est le cas Omar Bongo/Jacques Chirac.

À cause de leurs détournements des derniers publiques, ils bloquent complètement le processus de développement entamé par les anciens colons. C’est ansi que grâce aux différentes enquêtes de certaines ONG telle que le comité catholique contre la faim et pour le développement, on se rend compte de l’immencité des richesses de nos différents chefs d’états à l’étranger, qui prefèrent ainsi vider les comptes publiques de leurs différents pays pour  investir à l’étranger dans des pays riches, de rendre liquide les banques des pays étrangers ceci fait, ils vont enfin livrer le destin de leurs pays entre les mains du fond monétaire international et de la banque mondiale.

Aujoud’hui le Cameroun par exemple est classé parmi les pays pauvres très endettés de la planète, alors qu’au moment de l‘ accession du présent chef de l’état Paul Biya à la magistrature suprême dans des années quatrevingt, Le Cameroun était une reférence au niveau de l’Afrique centrale en ce qui concerne la stabilité et l’économie comme l’a écrit Detlef Rettinger.

Pour comprendre à quoi est due cette chute du Cameroun il suffit de jeter un coup d’oeil au link avec le titre suivant: „Biens mal acquis: un rapport sur la fortune de Biya.“

Les biens mal acquis sont une véritable atteinte contre l’humanité. Raison pour laquelle il devraient être classés parmi les crimes contre l’humanté au même titre que la violation des droits de l’homme telles que les Génocides.

Qui veut aider l’Afrique devra commencer à punir sévèrement ces chefs d‘ État qui représentent la tumeur au coeur de l’Afrique.

Tags: , , , , , , , ,