Présidentielles au Gabon: Quelle Chance pour l’opposition?

Posted in africa, french post, politics, Sub-Saharan Africa on Juli 3rd, 2009 by valerie

Si la constitution de la république gabonaise prévoit les élections entre les 30 et 45 jours suivant la vacance de la présidence de la république, il n’est pas pour autant dit que ce délai soit optimal pour une campagne électorale non seulement bien organisé mais aussi bien préparée.

En fait il n’est pas question ici d’essayer de gagner la confiance des électeurs en un mois et demi ou deux. Ce travail l’opposition est censé le faire en permanence indépendement de la date des élections.Il en est de même du Parti au pouvoir.

En ce qui concerne cette campagne électorale, il est essentiellement question de mobiliser les électeurs qui ont déjà plus ou moins un penchant pour un parti ou pour un autre.

Au lieu donc de se tirailler sur les dates, les candidats et leurs partis respectifs devraient plutôt se mettre à la tâche et réaliser les programmes électoraux en vues de résoudre les differents problèmes auxquel leur pays se trouve confronté.

Mais il n’en demeure pas moins que le parti au pouvoir profitera au maximum de ce délai limité qui ne donne pas la possibilié aux électeurs de se faire un jugement objectif et à long terme des nouveaux candidats et de leurs partis. Ceci étant ils préfèreront donc „faire avec le démon qui leur est familier que d’opter pour l’ange qui leur est étranger“.

Tags: , , , , , ,

Gabon: elections présidentielles

Posted in africa, french post, politics, worth reading on Juni 15th, 2009 by valerie

„En cas de vacance de la présidence de la république pour quelque cause que ce soit, ou d’empêchement définitif de son titulaire constaté par la cour constitutionelle saisie par le gouvernement et statuant à la majorité absolu de ses membres, ou à défaut, par les bureaux des deux chambres du parlement statuant ensemble à la majorité de leurs membres, les fonctions du président de la république, à l’exception de celles prévues aux articles 18, 19, et 116, alinéa 1er, sont provisoirement excercées par le président du sénat ou, en cas d’empêchement de celui-ci dûment constaté par la cour constitutionnelle saisie dans les mêmes conditions que ci-dessus, par le premier vice président du sénat.

L’autorité qui assure l’intérim du président de la république dans les conditions du présent article, ne peut se porter candidat à l’élection présidentielle.“

En cas de vacance ou lorsque l’empêchement est déclaré définitif par la cour constitutionelle, le scrutin pour l’élection du nouveau président a lieu, sauf cas de force majeure constatée par la cour constitutionelle, trente jours au moins et quarante cinq jours au plus après l’ouverture de la vacance ou de la déclaration du caractère définitif de l’empêchement.“

Ceci est l’énnoncé de l’article 13 de la constitution gabonaise réglant la succession du président de la république.

Concrétisation

La prestation de serment de l’ex-présidente du Sénat Mme Rose Francine Rogombé mercredi dernier, a confirmé la vacance définitive de la présidence de la république gabonaise. Ce qui selon l’article 13  de la dite constitution énoncé ci-dessus, sous-entend que les élections présidentielles auraient probablement lieu entre les 30 ou les 45 jours qui ont suivis sa prestation de serement autrement dit entre le 10 et 25 Juillet 2009 .

Candidats

Mais l’énigme concernant le successeur du Président Omar Bongo dont l’inhumation est prévue le 18 Juin 2009 demeure. Les Gabonais semblent attendre la fin des Obsèsques de celui qui régna sur eux pendant 41 ans avant de se lancer officiellement à course à la présidence.

Mais qui sont des candidats potentiels à lexception d’Ali-Ben Bongo Odimba?

Tags: , , , , , , ,

Gabon: Rose Francine Rogombé assure l’intérim!

Posted in africa, french post, politics on Juni 10th, 2009 by valerie

Conformément à la contitution de la république Gabonaise, dont l’article 13 prévoit l’assurance de l’intérim par le président du Sénat, en cas de vacance de la présidence de la république, Madame Rogombé a prêté serment ce mercredi comme présidente de la république du Gabon par intérim.

Si cet acte concrétise la démocratie, il n’en demeure pas moins que ce dernier ne sert en quelque sorte que de garde-fou.
étant donné que Rose Rogombé n’est pas censée présenter sa candidature à la présidence de la république, la question sur le successeur du président gabonais Omar Odimba Bongo décédé ce lundi reste ouverte et pleine de suspens. Il reste à espérer que cette dernière se déroule dans la paix.

Tags: , , , , , , ,