La digitalisation: abolition de l‘ humanité ou moyen de retour au Jardin d’Éden?

Posted in Digitalisierung, finaliseme, french post on Juni 26th, 2018 by valerie

Selon le livre de la Genèse de la bible, Dieu créa d‘ abord l‘ homme (Adam), et s‘ étant apprecu qu‘ Adam s’ennuyait tout seul, il décida de mettre une compagne à ses côtés. C‘ est ainsi que de la côte d’Adam Dieu créa la femme (Ève).

Dieu mit le Jardin d‘ Éden à l‘ entière disposition d‘ Adam et Ève dont ils jouissaient de toutes les libertés.

Cependant le jardin D‘ Éden abritait l‘ arbre de la vie, autrement dit, l‘ arbre de la connaissance du bien et du mal.

L‘ arbre de la vie était l‘ unique arbre des fruits duquel Dieu leur interdit la consommation.

Mais le démon, l‘ ennemi de Dieu se présenta sous forme de serpent et dûpa Adam et Ève qui, avides de pouvoir, finirent par goûter du fruit de l‘ arbre de la connaissance du bien et du mal désobeíssant ainsi à Dieu.

La punition qui en résulta était leur refoulement du Jardin d‘ Éden et par de la même du paradis.

Dès lors l‘ homme était damné à ne manger du pain qu‘ à la sueur de son front. Il devait donc travailler dur à perpétuité pour pouvoir se nourrir.

Et c‘ est à ce niveau qu‘ intervient la digitalisation et son potentiel à faire retourner l‘ Homme au jardin d‘ Éden duqel il fut chassé par Dieu à cause de la désobéissance d‘ Adam et Ève.

Car à l‘ ère avancée de la digitalisation, où les machines de plus en plus dotées d‘ une intelligence artificielle finiront par remplacer l‘ Homme presqu‘ à tout les secteurs du travail (En l‘ occurence mobilité autonome) il atteindra donc le Jardin d‘ Éden. Un jardin luxurieux dans lequel comme Adam et Ève, l‘ Homme n’aura pas besoin de lever le petit doigt pour pouvoir se nourrir.  Même que grâce à l‘ automatisation il ne lui suffirait par exemple que d‘ émettre la pensée de vouloir manger un repas quelconque et ce dernier arriverait déjà près survolant dans un plat et encore  fumant. Exactement comme à l‘ époque d‘ Adam et Ève au jardin d’Éden.

L‘ homme ne mangera plus du pain à la sueur de son front mais plutôt à la sueur du front des robots.

Par conséquent la digitalisation ne mènera pas à l‘ abolition de l‘ humanité mais au retour vers le jardin d‘ Éden.

La question qui se pose à ce niveau est celle de savoir si ce retour est désirable et ce qu‘ il ferait de l‘ humanité une fois atteint.

 

Tags: , , , , , ,