Cameroun – Corruption et économie

Posted in africa, Democracy, economic policy, french post, Innenpolitik, Intergrationspolitik, Wirtschaftspolitik, worth reading on Dezember 1st, 2011 by valerie

L‘ Opération épervier serait-il entrain de porter des fruits?

Un regard sur l’indice de perception de la corruption publié par Transparency International pour l’année 2011 en fait preuve. Les efforts du gouvernement Camerounais sur sa lutte acharnée contre la corruption plus connue sous le pseudonyme  „Opération épervier“, sont effectivement entrain de porter des fruits.

Alors que  le Cameroun occupait le 146 ème rang sur les indices de 2009 et 2010 avec 2,2 respectivement sur l’échelle de corruption de cette agence non gouvernementale, ce dernier se retrouve classé sur le 134 ème rang parmis les 183 pays observés en 2011 avec 2,5  sur l‘ échelle de corruption. Donc un bond remarquable vers la transparence. Ce qui sous entend que la diminution de la corruption au Cameroun est sur la bonne voie.

Malgré ce progrès,  le Cameroun demeure néanmoins un pays  très corrumpu et jouit par conséquent d‘ une très mauvaise réputation sur le point de vue international. Le dégré de transparence étant entre autres l’un des critères essentiels suivant lesquels les bailleurs de fond étrangers, orientent leur décision d’investir dans un pays ou non, le Cameroun se trouve donc être non attaractif non seulement pour les bailleurs de fond étrangers mais aussi pour les touristes.  Ce qui est néfaste pour son développement économique.

La lutte contre la corruption devrait donc être non seulement plus virulente mais aussi et surtout partie intégrante du plan d’action pour la relance économique du pays.

Tags: , , , ,

Africa: Role of Institutions in the fight for justice and against Corruption!

Posted in africa, english post, international relations, politics on Juni 26th, 2009 by valerie

I have been in South Africa for almost one years ago. I had never been in all the african countries, but I think that I can say that  South Africa is the must rich and developped country in Subsaharian Africa.

My first Impression was overwhelmingly. I was very proud to see that it’s possible to achieve such a progress in Africa, so i began to hope that South Africa can be a pattern for the other Countries in Subsaharian Africa. At the same time i was shocked and disappointed to see in wich precarious conditions many people in the so call „townships“ are living.

This perturbed me so much, that i didn’t stopped anymore asking myself why is that possible.

There are some many ways to define poverty but what i saw, was more than poverty, i can’t find any word to describe the conditions in which many people in this „Townships“ are living.

Although this matter is the same averall in Africa, South Africa is considered like a developped rich Country with the capabilities to feed his populations and offer them a better life. Why does the fortune the privilege of few people while many other are oblige to live like animals? Where does justice taking place in our african societies? Who may establish the justice?

After reading  John Rawls’s „Theory Of Justice“ in which he wrote: „Justice is the first virtue of social institutions, as truth is of systems of thought. A theory howerver elegant and economical must be rejected or revised if it is untrue; likewise laws and Institutions no matter how efficient and well-arranged must be reformed or abolished if they are unjust.“

I’m convinced, that the change may begin by our institutions.

With the vote on April 22nd, South Africa has becoming  a new President with Mister Jacob Zuma, he promise  reforms who are supposed to establish justice in allocations.

We hope that he will satisfy the expectances of the „Townships“ populations.

Tags: , , , , , , , , ,

Afrique :Corruption et biens mal acquis

Posted in africa, french post, politics on Juni 25th, 2009 by valerie

Qui tue par l’épée, périra par l’épée

Pour fermer les yeux à leurs citoyens, la plupart des dirigeants africains s’attardent généralement sur les séquelles de la colonisation et sur la marginalisation qu’ils subissent sur le plan international. Accusant ces dernières d’être à l’origine des différents maux (famine, pauvreté, instabilité etc…)  dont le continent africain et ses populations souffrent , raison pour laquelle la majeur partie de leurs populations vit en dessous du seuil de la pauvreté. Raison pour laquelle le SIDA a pu se propager au point de décemer de grandes parties de la population, raison pour laquelle le médicament contre le paludisme n’a pas encore été découvert, raison pour laquelle il manque d’infrastructures, raison pour laquelle le taux de chômage est élevé etc… Jean Paul Sartre n’avait-il pas dit que l’enfer c’était les autres?

Vue de prêt on se rend compte que le principal ennémi contre le développement de l‘ Afrique n’est autre que l’africain lui même.

Ses maux ont commencé le jour où contre quelques morceaux de tissu, der fer, quelques litre d’alcool et quelques grains de sel il accepta de livrer  son propre frère, voire même son propre fils à l’esclavage.

Nos chefs d’états comme par le passé nos chefs traditionnels qui donnèrent feu vert à l’esclavage,  sont les principaux auteurs des différents maux qui minent l’Afrique aujourd’hui.

Pendant que Bill Gates investi dans la lutte contre le paludisme, certains de nos chefs ‚ états investissent dans la Campagne électorale de leur Homologues francais. Tel est le cas Omar Bongo/Jacques Chirac.

À cause de leurs détournements des derniers publiques, ils bloquent complètement le processus de développement entamé par les anciens colons. C’est ansi que grâce aux différentes enquêtes de certaines ONG telle que le comité catholique contre la faim et pour le développement, on se rend compte de l’immencité des richesses de nos différents chefs d’états à l’étranger, qui prefèrent ainsi vider les comptes publiques de leurs différents pays pour  investir à l’étranger dans des pays riches, de rendre liquide les banques des pays étrangers ceci fait, ils vont enfin livrer le destin de leurs pays entre les mains du fond monétaire international et de la banque mondiale.

Aujoud’hui le Cameroun par exemple est classé parmi les pays pauvres très endettés de la planète, alors qu’au moment de l‘ accession du présent chef de l’état Paul Biya à la magistrature suprême dans des années quatrevingt, Le Cameroun était une reférence au niveau de l’Afrique centrale en ce qui concerne la stabilité et l’économie comme l’a écrit Detlef Rettinger.

Pour comprendre à quoi est due cette chute du Cameroun il suffit de jeter un coup d’oeil au link avec le titre suivant: „Biens mal acquis: un rapport sur la fortune de Biya.“

Les biens mal acquis sont une véritable atteinte contre l’humanité. Raison pour laquelle il devraient être classés parmi les crimes contre l’humanté au même titre que la violation des droits de l’homme telles que les Génocides.

Qui veut aider l’Afrique devra commencer à punir sévèrement ces chefs d‘ État qui représentent la tumeur au coeur de l’Afrique.

Tags: , , , , , , , ,